Crédit Solidarité

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comment faire si on ne veut pas aider nos banques à investir dans des affaires qui sont contraires à notre éthique? Canto à la solution!  C’était tout bête, il fallait y penser : on retire tout notre argent des comptes en banque! Ce choix serait sûrement efficace, les banques n’ayant plus de liquidités pour pouvoir investir sur les marchés ou jouer en bourse.

Oui mais voila, les banques sont utiles. Il est aujourd’hui pratiquement impossible de se passer d’un compte bancaire. C’est d’ailleurs bien pour ça que la Banque de France veille à ce que toute personne puisse avoir le droit au compte. Donc, comment rendre compatible la belle utopie d’Eric Cantona (qui n’a pas été suivie d’ailleurs), avec notre éthique? En investissant dans une banque solidaire. Le Crédit Coopératif permet de s’assurer que tout notre argent déposé chez eux ne servira qu’à financer des associations humanitaires ou des entreprises qui font attention au développement durable. Par contre, le Crédit Coopératif, même si cette banque propose tous les services des banques commerciales classiques, sera un peu moins réactif. Si vous recherchez un crédit par exemple, il sera peut-être plus prudent de prendre une grande banque qui a fait ses preuves, et qui vous fera sans doute le meilleur taux d’intérêt possible, au vu de la concurrence.

Avec l’argent, on ne plaisante pas, surtout si on veut au moins avoir les moyens de se payer des croissants le matin au petit déjeuner. On préfère bien sûr que la société que nous avons choisi pour y déposer notre argent nous propose le meilleur service qui soit. Si en plus elle permet un peu plus de solidarité, si elle pratique l’investissement socialement responsable, c’est parfait. En revanche, si on a besoin de solidarité, il ne faut pas beaucoup espérer de cette banque, qui est tout de même une banque avant tout : si vous n’êtes pas solvable, au RSA, vous n’aurez sans doute pas de crédit immobilier.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »